En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies : en savoir plus

Digitalisation des entreprises

Les principaux enjeux technologiques pour les entreprises en 2021

Le cabinet de conseil Octo Technology fait le point sur les principales tendances à suivre en 2021 dans le domaine de la tech. Outre le Cloud, qui a joué un rôle clé dans l’essor des nouvelles technologies comme le Big data, le Machine Learning, ou le mode SaaS, les entreprises devront surveiller de près la cybersécurité, l’IA à large échelle et l’impact environnemental et social du numérique.

Le Cloud, pilier de la transformation digitale des entreprises

Aujourd’hui, le Cloud n’est pas exclusivement associé à l’infrastructure et à la gestion de datacenters. C’est un des piliers de la digitalisation des entreprises, avec une influence sur la partie technique, mais également sur son métier, son organisation, sur la question juridique.

Un nombre croissant de sociétés françaises et européennes expérimentent ou ont intégré le FaaS (Function-as-a-Service) et les conteneurs dans leurs produits numériques. L’adoption de ce type d’architecture implique l’adaptation des processus existants aux nouvelles contraintes, par exemple concernant l’accès aux ressources informatiques.

De nouveaux défis en matière de cybersécurité

Avec l’essor du télétravail dans le contexte de crise sanitaire actuel, la cybersécurité reste un enjeu majeur pour les entreprises. Leurs préoccupations croissantes sur ce sujet contraignent les fournisseurs de services numériques à améliorer leur proposition de valeur. Désormais, la question de la sécurité doit être prise en compte en amont de la conception du produit.

Les attaques touchant l’ensemble de l’organisation, tous les salariés, quels que soient leur fonction et leur niveau hiérarchique, doivent être impliqués et respecter les règles préventives. Surtout depuis que le travail à distance est imposé autant que faire se peut, devenu la norme dans certains secteurs, les experts préconisent la politique de « confiance zéro ».

Avec le passage au Cloud, ériger des barrières autour du système d’information afin de le protéger des menaces extérieures ne suffit plus. Aussi bien les simples utilisateurs que les équipes chargées du développement des applications et les services métier doivent changer de paradigme.

Des investissements plus réfléchis dans l’IA

Le rapport d’Octo met également en lumière un changement d’approche en ce qui concerne l’usage de l’IA. Avant tout investissement, les organisations s’interrogent systématiquement sur les besoins sous-jacents, les retombées attendues et leur mesure.

Ces évolutions s’observent de plus en plus fréquemment dans les industries, où les usages de l’IA à grande échelle sont courants, notamment pour la maintenance prédictive et la détection d’anomalies via un contrôle visuel.

Toutefois, le potentiel de l’intelligence artificielle est loin d’être pleinement exploité. Les travaux se poursuivent ainsi sur son déploiement et son industrialisation. À court et moyen terme, une attention particulière sera portée à la mesure de la performance et aux systèmes de réentrainement des modèles d’IA.

L’importance croissante de l’environnement et de la société dans la conception

À l’heure actuelle, le secteur du numérique génère 4 % du volume mondial de gaz à effet de serre rejetés dans l’atmosphère. En forte hausse, ce pourcentage risque d’enregistrer une croissance 100 % d’ici quelques années.

Les acteurs de la filière sont conscients de leur rôle dans la réduction de son impact environnemental. Car les enjeux dépassent désormais le stockage et la gestion des centres de données, la réflexion doit commencer avec le design des solutions digitales, la sélection des technologies à exploiter, en tenant compte de l’obsolescence de plus en plus rapide des équipements.

Afin de répondre à ces exigences croissantes, la formation des équipes de développeurs, des product managers et DevOps aux impératifs liés à l’éco-conception et la RSE devient essentielle. Elle doit être accompagnée de modèles de mesures adaptés aux technologies et architectures des produits en développement, afin que tout au long de leur cycle de vie, il soit possible de prendre les décisions les plus pertinentes.

L’objectif est d’accélérer la mise en production de ces innovations afin de dégager davantage de valeur dans un délai plus court. Derrière, c’est la performance économique et la compétitivité de toute l’organisation qui est en jeu.

 

Voir nos solutions digitales métiers

Vous pouvez consulter également :

Contact

Adresse

DANEM
Zone Europarc/Tecparc
40 Rue Eugène Dupuis
94000 CRETEIL cedex

Tél. : 01.41.94.10.80    
Email: contact

Lien réseaux sociaux
0